Productions
Accueil :: PréAO :: Productions :: Territoire Numérique et Formation ::
« Du statut d’étudiant à l’identité agissante : Quelle(s) figure(s) de l’e-­étudiant ? », Séminaire Projet ADN, avril 2014

« Du statut d’étudiant à l’identité agissante : Quelle(s) figure(s) de l’e-­étudiant ? », Séminaire Projet ADN, avril 2014

mshlorraineDans le cadre du séminaire du projet ADN « Apprentissage et iDentité Numérique » en avril 2014 à la MSH Lorraine (Nancy), sur le thème de l’apprentissage et de l’identité numérique, Didier Paquelin (directeur du projet RAUDIN) et Clément Dussarps (IGE et doctorant sur les questions d’abandon en FOAD) sont intervenus sur le thème « Du statut d’étudiant à l’identité agissante : Quelle(s) figure(s) de l’e-­étudiant ? ».

Résumé de l’intervention

« Apprendre en contexte numérique, via des ressources, à l’aide de dispositif transforme peu ou prou les pratiques antérieures d’apprentissage et d’enseignement. Transformations qui résultent à la fois de l’évolution même de la figure de l’étudiant, de l’évolution de paradigmes pédagogiques et de l’ubiquité technologique qui reconfigurent les frontière conventionnelles de la pédagogie universitaire. Au-delà du fait même que les habitus numériques de ces nouvelles générations questionnent l’organisation dogmatique, l’étudiant ne peut plus être considéré comme une figure unique, il est à la fois apprenant, également et très souvent professionnel et citoyen. Ainsi le mode canonique de la transmission des savoirs, fondé sur le principe de la lectio semble atteindre les limites de son efficience. Le sujet apprenant développe une nouvelle identité agissante qui le conduit à être non seulement l’acteur de son apprentissage, mais également l’auteur des formes organisationnelles supports de ses acquisitions et du développement de ses habiletés cognitives et sociales. Cette intervention reviendra sur l’évolution de cette figure et identité de l’étudiant, souvent méconnue par les partenaires de cette relation pédagogique dont les fonctions sont appelées se transformer dans et pour l’action éducative. La reconnaissance du pouvoir d’agir de cet autre en développement, ouvre vers des pratiques qui empruntent à la disputatio cet art de l’échange, de la co-construction que potentialise la généralisation des équipements et pratiques numériques. Comment reconnaître cette nouvelle identité étudiante en quête de sens et de cadre organisateur de l’action pédagogique et de l’acte d’apprentissage ? Comment reconfigurer les pratiques pour tenir compte à la fois de ces identités plurielles et des normes institutionnelles ? »

 Télécharger la présentation

Union Européenne - En Aquitaine Préfecture d'Aquitaine Conseil Régional d'Aquitaine MICA Université Bordeaux 3

Le projet RAUDIN est cofinancé par l'Union européenne. L'Europe s'engage en Aquitaine avec le Fonds européen de développement régional.